Un soutien à la scolarisation ou à l’acquisition de l’autonomie à l’inclusion sociale et scolaire et un accompagnement des familles

Créé en 1994, le Service d’Education Spécialisée et de Soins A Domicile (SESSAD) est agréé pour 70 enfants âgés de 6 à 16 ans, filles ou garçons, présentant un retard mental léger. Il n’accueille actuellement les enfants que jusqu’à 12 ans (âge de fin de scolarité école ULIS).

Il intervient actuellement sur 6 Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) basées sur le Grand Poitiers.

L’action du service est orientée, selon les âges, vers :

  • L’accompagnement pour les enfants comportant le conseil et le soutien des familles, l’approfondissement du diagnostic, l’aide au développement psychomoteur de l’enfant et la préparation des orientations collectives ultérieures.
  • Le soutien à la scolarisation ou à l’acquisition de l’autonomie comportant l’ensemble des moyens médicaux, paramédicaux, psycho-sociaux, éducatifs et pédagogiques adaptés

Les interventions s’accomplissent dans les différents lieux de vie et d’activité de l’enfant :  école (ULIS) les locaux du service, domicile.

Le service œuvre en liaison avec les secteurs de psychiatrie infanto-juvénile, les services hospitaliers, la protection infantile, les centres d’action médico-sociale et les centres médico-psycho-pédagogiques. Des conventions peuvent également être passées pour certaines des prestations nécessaires avec ces services.

Il se donne pour objectifs :

  • proposer à l’enfant un accompagnement approprié (soutien éducatif et thérapeutique) en prenant en considération ses capacités mais aussi ses différences et ses difficultés de façon à développer et valoriser ses capacités intellectuelles et relationnelles,
  • soutenir l’enfant dans son inclusion scolaire et son intégration sociale, l’aider à s’intégrer dans l’école et les lieux qu’il fréquente, et à prendre confiance à lui,
  • impliquer l’enfant et sa famille dans le projet personnalisé,
    – Positionner l’enfant au cœur de son projet
    – Accueillir, écouter et établir une étroite coopération avec la famille en favorisant sa participation.
  • soutenir la parentalité.
  • aller au-delà des accompagnements individuels pour devenir un lieu ressource pour les acteurs du territoire,